Chômage temporaire et le coronavirus.Impacts sur vos Plans de pensions - Soins de santé - Revenu garanti

Le monde économique est secoué par la crise du Covid-19.

Nous espérons de tout cœur que vous et les personnes qui vous sont chères se portent bien. Le traditionnel « comment vas-tu ? » a une autre résonance aujourd’hui. Sachez que 100% de l’équipe de Maxel est à votre disposition si vous avez la moindre question.

L’objectif de ce message est de préciser les interactions en cette situation hors norme que nous vivons et les plans collectifs souscrits par les entreprises.  Nous nous focaliserons sur les deux points suivants :

1/ le chômage temporaire en raison du coronavirus.

2/ l’action Axa assistance pour l’ensemble de la population.

 

1/ le chômage temporaire en raison du coronavirus.
En cas de chômage temporaire, le contrat de travail d’un assuré est suspendu. Dans des circonstances normales, l’employeur doit signaler à la compagnie d’assurance le chômage temporaire d’un travailleur. Dans ce cas, le paiement des primes cesse.
Les circonstances actuelles sont toutes sauf normales. C’est pourquoi, en cas de chômage temporaire à la suite du coronavirus (COVID-19), l’employeur ne doit pas informer la compagnie d’assurance. Cela signifie que les travailleurs restent affiliés aux assurances (pension complémentaire/soins de santé/revenu garanti) qui ont été souscrites pour eux par l’employeur, et que les couvertures prévues dans le contrat sont maintenues.
Le paiement des primes par l’employeur pour cette extension de garantie peut-être reporté jusqu’au 30 septembre 2020.
Et si l’employeur souhaite, malgré tout, interrompre les couvertures des salariés en chômage temporaire ?
Dans ce cas, il doit envoyer toutes les informations par les canaux habituels et utiliser le pourcentage d’interruption de carrière. Il doit le faire dans le mois qui suit le début du chômage temporaire. Nous arrêterons alors la collecte des primes ainsi que toutes les couvertures.
Cela signifie que si durant cette période, le travailleur en chômage temporaire souhaite faire appel à la couverture de son assurance, il n’y aura ni remboursement, ni intervention. L’employeur doit également tenir compte des formalités et de toutes les obligations légales envers son collaborateur, comme celle de l’informer de la possibilité de souscrire une continuation individuelle de l’assurance hospitalisation (Loi Verwilghen).

2/ l’action Axa assistance pour l’ensemble de la population
Axa a décidé d’étendre temporairement sa plateforme de consultation médicale en ligne et de la mettre gratuitement à disposition de ceux qui se sentent malades et qui soupçonnent d’être infectés par le coronavirus(1). Ainsi, vous, votre famille, vos collaborateurs et votre entourage pouvez désormais disposer du service de consultation médicale « Doctors Online » 7j/7, de 9h à 18h, via un lien sur la page d’accueil d’axa.be.

(1) Ce service ne permet pas de délivrer de certificat d’interruption de travail, l’objectif de Doctors Online étant avant tout de communiquer un premier avis médical et d’informer sur les mesures à prendre selon le cas du patient.